Cultiver des pois chiches en Belgique ? Chiche…

Aliment très complet, le pois chiche est présent dans de nombreux plats méditerranéens. Mais il pousse également assez bien en Belgique.

A l’occasion du (premier) confinement, un petit test a été réalisé, à partir de pois chiches du commerce. Et ce fut une réussite : le pois chiche est très facile à faire germer (même en hiver)  et, la partie aérienne, une fois développée, est résistante en période de sécheresse.

(Ils ont été repiqués lorsqu’ils faisaient 3-4 centimètres de haut et avaient quelques feuilles, après les Saints de Glaces. J’ai commencé à récolter sur les plants repiqués au soleil vers début-mi-juillet et un peu plus tard (août-septembre) pour les plans à l’ombre. Tout dépend aussi si on veut les récolter frais ou déjà secs.)

Pois chiche germé sur un essuie-tout humide, après environ 4 semaines

 

La plante n’est pas très haute (environ 80 cm au maximum) et peut se cultiver en pot (il faut veiller alors à l’arrosage), ou en pleine terre.

Il peut également pousser à mi-ombre ; son développement sera un peu plus lent, permettant d’étaler les récoltes, ou de « garnir » des zones situées à proximité de murs. Et, comme toutes les fabacées, elle est fixatrice d’azote.

Pois chiches à l’ombre

 

 

Pois chiches en pot

Enfin, il est possible de les récolter verts, ce qui permet de les préparer plus rapidement que les pois chiches secs : le temps de cuisson nettement réduit. Mais si on les oublie, aucun souci : ils sèchent simplement sur pied ! Un petit conseil néanmoins : récolter avant l’automne, pour éviter qu’ils ne moisissent. Bonne culture, et bon appétit !

 

logo Tournesol Zonnebloem Logo Good Food Logo Brussels Environnement

Une formation à l'initiative de Bruxelles Environnement, gérée et animée par l'asbl Tournesol-Zonnebloem