Qui a peur du grand méchant gel?

  Qui a peur du grand méchant gel?

Vous connaissez sûrement : à la fin de l’hiver on démarre les semis.
Tout va bien, les plantes germent et… on annonce du gel!
Quelle plante protéger? Quand?

Voir venir le gel

De façon générale, du gel (nocturne) peut se produire jusqu’à la mi-mai, période des Saints-de-Glace. Jusqu’à ces dates, il est important de tenir à l’oeil la météo. Cela peut se faire sur le site de l’IRM (prévisions à 2 semaines, ou sur le site du Service Pédologique de Belgique. Ce dernier reprend également les risques de gel au sol. Dans les autres cas, les températures indiquées par la météo est celle mesurée à 1,5m du sol. La température au sol peut être plus basse que celle-ci.
Quand des températures sont reprises dans cet article, nous parlons des températures annoncées, la température ‘météo’ et donc à 1,5m.

Quelques facteurs importants:

En fonction de l’emplacement des légumes, le gel risque plus ou moins de nuire.
Volume : Dans un bac hors sol, l’inertie thermique (chaleur emmagasinée dans la terre) est plus limitée qu’en pleine terre. Dans un pot, c’est encore plus réduit. Une graines ou jeune pousse gèlera donc plus vite dans un pot gèlera qu’en pleine terre.
La profondeur est un facteur important aussi : des petits pois en train de germer à 5 cm de profondeur (en pleine terre), ne gèleront pas si on annonce -1°.
En ville, entouré de béton, les risques de dégâts par le gel sont également plus limités. Les pierres amassent la chaleur en journée, et la libèrent petit à petit durant la nuit.  Une température de -1 ou -2 ne cause que rarement du gel au sol dans un jardinet sur une cour.

Que protéger?

Différents légumes, et différentes parties des légumes, ne sont pas tous aussi sensibles au gel. Typiquement, les fleurs et les graines en pleine germination, sont plus sensibles. Ce qui explique, par exemple, que des fraisiers qui fleurissent tôt peuvent perdre leurs fleurs par le gel, même si la plante se porte bien.

Si seules les feuilles sont atteintes par le froid, la plante peut très bien poursuivre sa croissance et produire de nouvelles feuilles. Ceci est le cas, par exemple, des pommes de terre, fèves, bettes, …
Il est important, aussi, de bien acclimater les jeunes plantes avant de les planter à l’extérieur. Pour ce faire, placez-les déjà quelques jours, puis quelques nuits douces à l’extérieur. Ne les repiquez pas à l’extérieur juste avant une nuit de gel.

Nous parcourons ici quelques légumes courants, qui se trouvent au potager en avril :
Pois, Fève des marais, Radis, Pomme de terre, Carotte, Laitue, Epinard, Persil, Ail, Oignon et Echalote.
Parcourez ici comment protéger les plantes qui en ont besoin.
Des questions sur d’autres légumes? Posez-les nous!

POIS
De façon générale, les pois résistent bien au froid. On distingue deux types de pois : ceux à grains lisses et ceux à grains ridés. Pour semer tôt sans soucis, choisissez plutôt les variétés à grains lisses qui supportent mieux le froid.

pour l’hiver: En cas de gel important (-5 ou moins), il vaut mieux protéger les pois qui ont germé. Ils pourraient se remettre des dégâts causés, mais autant éviter d’épuiser les plantes.

FÈVE DES MARAIS
Les fèves résistent bien au gel. C’est bien pour cela qu’on peut semer plusieurs variétés (dont les Aquadulce) déjà en octobre pour les laisser passer l’hiver au stade de petite plante. Au printemps ils ne craignent plus les petits gels occasionnels (sauf floraison!).

pour l’hiver : Tant que le gel n’est pas trop fort (<-6°) ou trop long (journées aussi <-2°), les fèves devraient s’en remettre, en perdant tout au plus quelques feuilles qui vireront au noir. Si le gel est fort (ou par gros vents froids!) ou long, protégez les jeunes plantes.

RADIS
Si les radis noir tiennent bien le froid, les radis ‘de printemps’ eux, le sentent plus. Le froid ne les abîmera pas, mais la croissance en sera fort limitée. Des températures froides durant un trop longue période donnera des plantes avec beaucoup de fanes, mais sans radis.
Des radis de début de printemps devraient donc être semés à un endroit bien ensoleillé.

POMME DE TERRE
Les feuilles de pomme de terre sont assez fragiles au gel. Comme déjà cité plus haut, cela ne signifie pas la fin de la plante, car elle pourra former de nouveaux germes. Par contre, au moins on épuise la plante, au plus elle investira d’énergie dans de belles nouvelles patates!
Nous conseillons donc de ne pas démarrer les pommes de terre trop tôt, et de les couvrir en cas de gel. Un pot de fleur retourné sur chaque plante peut très bien faire l’affaire pour la nuit.

CAROTTE

Les jeunes pousses de carotte sont assez résistantes au gel (les variétés coriaces jusqu’à -6° sans problèmes). Attention que certaines ‘carottes’ (racines, oranges) ne le sont pas en fin de croissance.
Pas besoin, donc, de protéger les carottes pour une gelée nocturne.

LAITUE

Pour les laitues, le mot clé est la variété. Pour oser mettre des laitues (pommées ou à couper) sans trop de soucis, choisissez des variétés résistantes au froid, comme la Reine de mai, Twellose Gele ou d’autre variétés de printemps ou d’été, ou la Feuille de Chêne.
Vu que les dommages sont parfois sur le bord des feuilles, et donc non souhaitables, nous conseillons de couvrir quand on annonce des gels de -2° et -3°.

ÉPINARD

LA culture hâtive d’épinard, par exemple avec la variété Hâtif à Grandes Feuilles, démarre dès la fin du mois de février. Les feuilles sont résistantes au froid.

PERSIL
Le jeune persil est résistant au froid. Il n’est donc pas nécessaire de le couvrir pour une gelée nocturne.
Par contre, pour en récolter tout l’hiver et au début du printemps (avant qu’il ne monte en graine), il vaut mieux couvrir le persil par grands froids une fois qu’il est ‘à maturité’, en hiver.

AIL, OIGNON, ECHALOTE
L’ail, oignon et échalote sont résistants au froid au printemps. (L’échalote est la plus fragile pour les périodes les plus froides en hiver.) Il n’est donc pas nécessaire de les couvrir.

Les légumes qui ont passé l’hiver au potager et attendent d’être récolté (choux, poireaux, …) ne devraient pas souffrir de gel à cette saison.

Les plantes qui sont indiquées à planter à l’extérieur dès la mi-mai (tomate, poivron, aubergine, courgette, potiron, haricot, maïs, …) mais qui ont été placé déjà à l’extérieur ‘à tout hasard’, devront être protégé (ou, idéalement rentrés) si du gel, ou même des températures de 1 à 2° sont annoncées. Ces plantes sont très sensibles au gel.

logo Tournesol Zonnebloem Logo Good Food Logo Brussels Environnement

Une formation à l'initiative de Bruxelles Environnement, gérée et animée par l'asbl Tournesol-Zonnebloem